Coronavirus: les premiers résultats d'analyse des eaux usées des avions provenant de Chine "rassurants" selon Marc Van Ranst

Depuis le début des analyses, deux vols ont atterri à Brussels Airport, samedi et mardi.

"Geruststellende" resultaten teruggevonden in afvalwater Chinese vluchten (Marc Van Ranst)
"Geruststellende" resultaten teruggevonden in afvalwater Chinese vluchten (Marc Van Ranst) ©BELGA

L'analyse des eaux usées des deux premiers vols en provenance de Chine depuis samedi est rassurante, indique jeudi le virologue Marc Van Ranst (KULeuven). L'institut Rega, basé à Louvain, n'y a trouvé que de légères traces de SARS-CoV-2.

"Un très faible niveau de SARS-CoV-2 a été décelé dans les échantillons (...) ce qui est une très bonne et rassurante nouvelle", a commenté M. Van Ranst. "Même s'il y a une forte circulation du virus en Chine, nous trouvons peu de trace dans les eaux usées. Cela suggère que les passagers, qui devaient voyager avec un test négatif, l'étaient effectivement."

Il y avait donc trop peu de trace de ce coronavirus pour tenter d'analyser de nouveaux variants. D'autres virus et bactéries ont par contre été retrouvés, ce qui fait dire au virologue que la technique d'analyse est suffisamment pointue pour l'exercice.

L'institut Rega continuera ces prochaines semaines à analyser les eaux usées des avions provenant de Chine.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be