Décès rare d'une fillette de onze ans malade de la grippe aviaire: "La maladie concerne surtout les enfants"

Le nombre de décès lié à la grippe aviaire chez les humains reste extrêmement faible.

Une fillette de 11 ans est décédé de la grippe aviaire.
Une fillette de 11 ans est décédé de la grippe aviaire. ©BELGA Nieuwsbrief

Une jeune fille de onze ans est morte au Cambodge après avoir contracté la grippe aviaire, ont annoncé les autorités sanitaires locales, un décès rare chez l'être humain qui intervient pendant une flambée du virus en Europe.

Dans ce royaume pauvre d'Asie du Sud-Est, le dernier décès lié à cette maladie animale remontait à mars 2014, a précisé jeudi le ministère de la Santé.

La fillette, originaire de la province de Prey Veng (Sud-Est), était tombée malade le 16 février dernier avec des symptômes de fièvre, de toux et d'assèchement de la gorge, avait indiqué mercredi l'agence gouvernementale de veille sanitaire (CDCD).

Un nouveau foyer de grippe aviaire découvert aux Lacs de l'Eau d'Heure

Elle est ensuite décédée dans un hôpital pour enfants de la capitale Phnom Penh, selon la source officielle qui ne précise pas le jour.

La fillette était "positive au H5N1", une souche de la grippe aviaire hautement contagieuse chez les oiseaux, a constaté le CDCD.

Le virus a conduit à l'abattage de dizaines de millions de volailles domestiques dans le monde, notamment en Europe aux prises depuis la fin 2021 avec sa pire épizootie de grippe aviaire qui circule aussi sur le continent américain.

Début février, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a éloigné les peurs d'une pandémie de H5N1, mais appelé à la vigilance après des cas détectés chez des mammifères, comme des renards, loutres et lions de mer.

Les exemples d'êtres humains contaminés restent rares, avec 868 cas confirmés de H5N1 ces vingt dernières années pour 457 décès dont un en Chine, selon l'OMS.

Au Cambodge, aucun cas chez l'homme n'a été recensé entre 2015 et 2022, d'après l'agence onusienne, contre 30 décès entre 2010 et 2014.

Oiseaux sauvages morts

Il s'agit du 57e cas détecté depuis 2003. Seules 19 personnes ont survécu, a indiqué le ministère cambodgien de la Santé.

"La grippe aviaire continue toujours de menacer la santé des Cambodgiens et concerne surtout les enfants", a réagi le ministre de la Santé Mam Bunheng.

Le dirigeant a appelé les parents à éloigner leurs enfants des volailles et autres oiseaux malades ou morts.

Beaucoup d'oiseaux sauvages morts ont été retrouvés près d'un lac vers le village où habitait la jeune fille décédée et les autorités attendent le résultat des tests pour déterminer la présence du virus de la grippe aviaire, a-t-il ajouté.

Le précédent décès de ce type au Cambodge concernait une fillette de deux ans, qui avait eu un contact direct avec des poulets morts, avait indiqué à l'époque l'OMS.

En 2013, 14 personnes étaient mortes de la grippe aviaire dans le royaume, qui avait alors connu sa plus grave épidémie depuis 2003.

Le virus peut se transmettre chez les humains, le plus souvent par contact direct avec des volailles d'élevage contaminées.

L'OMS s'est voulu rassurante sur les risques faibles d'infection entre être humains car le virus n'est pas bien adapté, mais la propagation intense parmi les petits mammifères crée la possibilité qu'il puisse évoluer.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...