En Wallonie, une 3e dose de vaccin contre le covid sera administrée aux résidents des maisons de repos dès le 4 octobre, annonce mercredi la ministre régionale de la Santé, Christie Morerale. Réunis en conférence interministérielle (CIM) plus tôt dans la journée, les ministres de la Santéont décidé d'autoriser une troisième dose de vaccin pour tous les résidents des maisons de repos et autres établissements pour personnes âgées (résidences services et centres de jour).

"La Wallonie est prête pour organiser cette nouvelle campagne de vaccination", assure la ministre Morreale.

Les injections débuteront ainsi dès le lundi 4 octobre. Le vaccin Pfizer sera utilisé pour cette opération, quel que soit le type de vaccin reçu précédemment.

La vaccination sera toujours gratuite et prise en charge directement au sein de l'établissement. Le personnel soignant vaccinera les personnes qui le désirent après information et accord préalable. Aucune démarche particulière ne devra être accomplie.

Enfin, compte tenu de la fragilité des résidents des maisons de repos, résidences services et centres de jour, les autorités ont décidé d'autoriser la vaccination de tous les résidents qui le souhaitent, "quel que soit leur âge, afin de garantir la meilleure immunité possible au sein des établissements".

Du changement dans les mesures de quarantaine dans les écoles

Les règles de quarantaine pour les moins de 12 ans qui ont eu un contact avec une personne infectée par le covid-19 sont assouplies. La conférence interministérielle (CIM) santé a pris une décision en ce sens mercredi, a-t-on appris auprès du porte-parole du ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts. Deux modifications majeures ont été apportées. Tout d'abord, une classe ne devra être placée en quarantaine que lorsque plusieurs contaminations ont été constatées en une semaine. Jusqu'à présent, cette période était de deux semaines.

Ensuite, un élève en quarantaine pourra revenir en classe dès le jour de la réception d'un test négatif.

"Les règles seront alignées sur les règles qui s'appliquent aux personnes vaccinées", a déclaré le cabinet Weyts. "Dans les faits, les moins de 12 ans sont traités comme les vaccinés."

Retrouvez les derniers chiffres de la pandémie de Covid en Belgique