Santé Une association dénonce les dangers des thérapies supposées guérir l’autisme.

Le Gamp (Groupe d’action qui dénonce le manque de places pour les personnes handicapées de grande dépendance) met en garde les parents d’enfants autistes contre les dangers des thérapies censées les guérir. Ces dernières années, de nombreux sites internet présentant des remèdes souvent farfelus pour "guérir" de l’autisme se sont multipliés. Avec des conséquences potentiellement désastreuses pour les enfants.

"On trouve vraiment de tout. Maintenant, la mode, c’est de conseiller des antibiotiques. Il y a vingt ans, c’était le régime sans gluten et les vitamines B6. Régulièrement, des médecins ou soi-disant médecins se basent sur des études qui n’ont rien de scientifique et sortent des remèdes qui n’ont aucune base scientifique valide. Vous avez aussi des livres écrits par des parents d’enfants autistes, ou qui le prétendent en tout cas, qui vantent des remèdes miracles qui ont soi-disant guéri leur enfant, et qui leur rapportent beaucoup d’argent au passage" , dénonce Cinzia Agoni, porte-parole du Gamp.

"À ce jour, les causes de l’autisme ne sont pas bien connues et il y a une augmentation du nombre de cas diagnostiqués. Il y a encore énormément de fausses informations qui circulent. L’idée que les vaccins causent l’autisme est encore bien ancrée alors qu’on sait que c’est faux."

Si certains de ces remèdes farfelus sont sans effet, d’autres peuvent avoir des conséquences dramatiques sur la santé. "Les antibiotiques sont mauvais pour la flore intestinale et les enfants risquent de développer une résistance qui fait que les antibiotiques n’auront plus d’effet quand ils en auront vraiment besoin. Quant aux régimes, ils peuvent causer des carences qui auront un impact sur le développement de l’enfant. On a même vu des sites qui conseillent des traitements à l’eau de Javel ! Même risque pour les antifongiques, ils détruisent les champignons utiles. De nombreux parents ont l’espoir que leur enfant guérisse et se lancent tête baissée. Malheureusement, des médecins peu scrupuleux profitent de cette détresse pour se faire de l’argent. On est face à un phénomène quasi sectaire. À ce jour, il n’existe pas de moyen de guérir l’autisme et ceux qui le prétendent sont malhonnêtes."