Tous les jours, en étant simplement dans la rue, on s’expose. Or, le soleil est de retour et l’exposition aux rayons UV est un risque réel de développer un cancer de la peau.

Les Belges en sont conscients et pourtant, selon la Fondation contre le cancer, ils ne se protègent pas assez et surtout lors d’activités récréatives en plein air…

Le résultat est un vrai problème de santé publique : un Belge sur cinq sera confronté à un cancer de la peau au cours de sa vie. Cela signifie plus de 100 diagnostics de cancer de la peau chaque jour. Ce chiffre inclut tous les types de cancers de la peau, pas seulement le mélanome qui en est la forme la plus agressive. La grande majorité des cancers de la peau sont le résultat d’une surexposition aux rayons UV, principalement ceux du soleil, mais aussi ceux des bancs solaires.

Depuis cette semaine, la Fondation contre le cancer a lancé une campagne d’envergure intitulée "Vérifiez l’indice UV". Rappelons que l’indice UV mesure l’intensité du soleil sur une échelle allant de 0 (très faible) à 11 + (extrême). "Les rayons UV peuvent déjà endommager votre peau en moins de 15 minutes", explique la Fondation. En Belgique, on monte jusqu’à 10.

À partir d’un indice de 3 et plus, la Fondation contre le cancer recommande donc de se protéger des rayons néfastes du soleil, en appliquant les 3 conseils : ombre (entre midi et 15 h), vêtements, crème solaire (au moins facteur 30, avec des filtres UVA et UVB et résistante à l’eau). Il existe une appli SunSmart Global UV gratuite.