Santé Deux cancers de la cavité orale sur trois sont dus à l’association des deux toxiques.

Vous êtes un fumeur qui boit régulièrement de l’alcool ? Un comportement qu’il vaudrait mieux éviter, selon les résultats d’une étude française citée par le journal Le Figaro : deux cancers de la cavité orale (gorge, bouche, larynx) sur trois sont dus à l’association de l’alcool et du tabac.

Pour parvenir à cette conclusion, le groupe d’étude Icare a analysé les parts de risque attribuables aux facteurs impliqués dans le développement de ces cancers de la sphère ORL.

La consommation isolée d’alcool est à l’origine de 0,3 % du risque de développer un cancer de la cavité orale.

Quant au tabac, il pèse pour 13 % du risque. C’est surtout lorsque les deux sont associés que cela devient un cocktail explosif pour la bouche : fumer et boire a un effet multiplicatif et représente 70 % de la part du risque de développer un cancer de la bouche, de la gorge ou du larynx.

Autrement dit , plus de deux cancers sur trois oro-pharingés sont dus à l’association alcool et tabac. La pire configuration est de consommer les deux en même temps. "L’alcool provoque une vasodilatation des muqueuses et un effet irritatif local qui facilite la pénétration des toxines contenues dans la fumée", explique à nos confrères du Figaro le Dr Radoï, chirurgien-dentiste et chercheur qui a participé à l’étude.

En Belgique, selon les chiffres de la Fondation contre le Cancer, environ 3.000 nouveaux cas de cancers de la sphère orale (bouche, gorge et larynx) sont enregistrés chaque année. Si ces cancers se soignent de mieux en mieux, ils continuent chaque année de tuer.

Pas plus tard qu’il y a une semaine, le chanteur Michel Delpech décédait d’un cancer de la langue et de la gorge. L’interprète de Chez Laurette, âgé de 69 ans, était réputé pour ces excès en consommation d’alcool, lorsqu’il était au sommet de sa carrière. Avant d’être diagnostiqué, il était aussi un grand fumeur de cigarettes.