Santé

La plateforme en ligne destinée aux aidants fête son premier anniversaire au commencement de la semaine des aidants proches

Chaque jour, vous vous occupez d’une personne en perte d’autonomie ? Alors vous êtes un SAM (pour “Solidarité à la maison”). Maladie, accident, handicap, âge, on connaît certainement tous quelqu’un autour de nous qui ne sait pas ou plus se débrouiller complètement seul et qui nécessite une aide extérieure qui peut parfois s’avérer très pesante pour la personne qui apporte son soutien. En Belgique, une personne sur dix est dans cette situation. On les appelle des “aidants proches”.

Ce rôle, il peut tomber sur n’importe qui, un peu par hasard et parfois sans qu’on puisse s’y préparer. S’occuper de sa maman malade tous les jours alors qu’on a un travail et des enfants, ça use. Découvrir que son enfant ne se développera pas normalement et tout adapter pour s’y consacrer au mieux, cela peut être désespérant. Et avant qu’on ait pu s’en rendre compte, on se retrouve perdu et lessivé.

Accès à l'info

Pour éviter que les aidants proches atteignent une situation d’épuisement néfaste pour leur proche et pour eux-mêmes, le projet SAM est né en 2016, sous l’impulsion de l’ASBL Aidants proches (Wallonie et Bruxelles). L’objectif ? Rendre visible l’offre et les informations existantes tout en facilitant l’identification. Tout comme on est “Bob”, certains peuvent désormais s’identifier comme “Sam”. Il y a tout juste un an, la plateforme en ligne voyait le jour afin de faciliter cet accès à l’information, aux contacts et aux autres Sam.

Afin de répondre au mieux aux besoins, les créateurs du projet se sont entourés de professionnels, d’experts et d’aidants proches. Un annuaire permet de trouver une flopée de prestataires tandis qu’une sorte de moteur de recherche fait office de passerelle vers les contenus déjà existants. Et pour toutes les informations qui ne peuvent pas être trouvées, le réseau Sam alimente lui-même les sources grâce à de la documentation créée en collaboration avec des experts et des aidants proches. “Les aidants proches sont épuisés, donc l’information doit toucher les gens facilement et concrètement. L’un des critères pour que l’information soit mise en avant c’est que la source soit zéro bla-bla. Il faut avoir ce que l’on cherche facilement”, explique Marine Salou, la directrice de Sam, le réseau des aidants et auparavant directrice de l’ASBL aidants proches Bruxelles.

En plus d’être une source d’information toujours alimentée, Sam, c’est aussi un réseau social. En se connectant gratuitement, n’importe qui peut avoir accès au chat et entrer en contact avec des personnes qui vivent une situation similaire. Un forum permet aussi de poser des questions plus larges à la communauté à laquelle soit un Sam soit un professionnel pourra apporter une réponse. Aujourd’hui, déjà 1 063 Sam sont inscrits sur le réseau.

Une semaine de répit

Depuis 2014, l’ASBL Aidants Proches active en Wallonie depuis 2006, organise en collaboration avec l’ASBL Aidants Proches Bruxelles une semaine destinée à sensibiliser le public à la thématique des aidants proches. Cette année, la sixième édition se déroule du 30 septembre au 6 octobre dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles. Conférences, balades, ateliers, ciné-débats, groupes de parole, en tout près de 90 activités seront organisées par des associations et des services participatifs. La plupart des thèmes portent sur le bien-être des aidants proches eux-mêmes tandis que certains se concentrent sur différentes pathologies dont souffrent les personnes qu’ils aident. Le but est d’offrir à ces personnes qui sont lourdement sollicitées des moments de répit, de dialogue et de partage.