Les masques chirurgicaux doivent-ils vraiment être jetés après leur utilisation? C'est en tout cas ce qu'affirment de nombreuses études et ce que préconise la majorité des gouvernements européens.

Néanmoins, certains scientifiques remettent en cause cette directive. Interrogé lundi sur Radio France Bleu, Philippe Vroman, enseignant-chercheur dans un laboratoire de Roubaix, a affirmé que les masques jetables pouvaient bien être réutilisés, et ce, même après avoir été lavés: "Comme ce masque a une efficacité globalement supérieure à la moyenne des autres masques, même après avoir été lavé et donc perdu sa charge électrostatique, il reste plus efficace que les autres".

L'efficacité du masque jetable réside dans sa capacité de filtrage. Selon le chercheur, le masque chirurgical "filtre 95 % des particules mesurant trois microns et aussi des particules plus petites", donc son "niveau de filtration reste bien supérieur à celui des masques grand public, qui ne filtrent que 90 % des particules de trois microns".

Si laver son masque chirurgical est donc envisageable, reste à savoir combien de lavages ce dernier peut supporter. "C'est une bonne question! Aujourd'hui, on fait des études pour vérifier la capacité de ce masque à être réutilisable. La piste n'avait pas été explorée jusqu'à présent puisque ça n'était pas l'usage de ce masque chirurgical. Mais comme on a des résultats intéressants jusqu'à cinq lavages, nous allons étudier sa tenue", explique Philippe Vroman.

Le chercheur français précise néanmoins que le masque chirurgical ne peut être utilisé qu'à une seule reprise dans les milieux médicaux, où les risques de contamination sont encore plus importants que dans la vie quotidienne.