Ils permettent de réduire de 8,5% les risques de décès et de diminuer d'une semaine en moyenne le temps passé en soins intensifs. L'hôpital a indiqué que les médicaments concernés étaient le tocilizumab et le sarilumab. Les premiers résultats positifs concernant le tocilizumab ont été publiés à la fin de l'année dernière, avant que les données complètes n'aient été recueillies. À présent que l'analyse complète est disponible, les chercheurs sont convaincus des résultats.

"C'est une découverte importante qui pourrait avoir des conséquences immédiates pour les patients les plus gravement touchés par le Covid-19", a affirmé Lennie Derde, qui coordonne avec son collègue Marc Bonten, médecin-microbiologiste de l'UMC Utrecht, la recherche mondiale REMAP-CAP en Europe. "Cette étude révèle que ces médicaments peuvent augmenter les chances de survie et de rétablissement des patients adultes les plus gravement malades, placés sous respirateurs artificiels aux soins intensifs. À l'heure où les admissions à l'hôpital et les décès dus au Covid-19 continuent d'augmenter, il est crucial que nous continuions à chercher des traitements efficaces qui peuvent aider à stopper cette maladie".