Cet après-midi, de nouvelles décisions concernant l'organisation du testing en Belgique ont été prises, afin, notamment, de diminuer la pression sur les centres de dépistage et les médecins généralistes.

Il en résulte que les personnes qui ne présentent pas de symptômes ne se feront plus tester, même si elles ont été en contact étroit avec une personne positive ou si elles reviennent de zone rouge. En revanche, ces personnes devront tout de même se mettre en quarantaine pendant 10 jours.

Le gouvernement veut en effet donner la priorité aux malades avec symptômes, aux professionnels de la santé et aux personnes de plus de 65 ans et fragiles.

Cette décision sera actée cette semaine et fera office jusqu'au 15 novembre.

Par ailleurs, la priorité sera également donnée aux institutions qui ont des « foyers infectieux » en leur sein, soit deux cas Covid-19 et plus dans une maison de repos, un hôpital ou encore une école.

Les centres de dépistage accueilleront aussi du personnel complémentaire pour pallier au manque d'effectif: les logopèdes ou les sages-femmes, par exemple, pourront très bientôt effectuer les tests. 

Enfin, un outil de rendez-vous en ligne sera opérationnel cette semaine afin de diminuer les files d’attente dans les centres de tests "drive-in".