Santé

Eurotox a lancé cette enquête ambitieuse et anonyme pour combler le manque de connaissances des pratiques d’usages dans la partie francophone du pays.

Plusieurs malaises et la mort d'un jeune Indien de 27 ans, tous dus à l'usage de drogues lors du festival Tomorrowland ont mis en avant non pas une augmentation de la consommation et des interpellations mais bien le danger de la "qualité" des substances belges. En effet, "Les quantités et le genre de drogues saisies sont les mêmes [que les deux dernières années], ce sont surtout des 'hard drugs'" (drogues dures), à savoir "MDMA, ecstasy, cocaïne, et aussi de plus en plus de kétamine et d'amphétamines", a expliqué lors d'un point presse Stéphanie Chomé, porte-parole du parquet.

Augmentation de prise de médicaments comme la kétamine et les amphétamines, mais aussi du binge-drinking, d'anti-douleurs, amplification du phénomène de poly-consommation en milieu festif : tous ces comportements sont analysés et monitorés par diverses organisations mais "nous disposons de très peu de données sur l'usage de drogues dans la partie francophone du pays", explique Michaël Hogge, chargé de projets pour Eurotox, l'observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en Wallonie et à Bruxelles.

Cet observatoire a donc récemment mis sur pied une grande enquête sur l'usage des drogues légales (comme l'alcool) et illégales. "Nous l'avons lancée via les services en contact avec le public cible, spécialisé dans les assuétudes, les associations d'information et de prévention mais aussi auprès du grand public au travers des forums d'usagers et d'autres ressources numérique", souligne Michaël Hogge.

Ce questionnaire, anonyme aborde non seulement l'usage de nombreuses substances légales et illégales mais aussi les nouvelles substances psychoactives, les comportements à risque et les comportements de réduction des risques, les pratiques de polyconsommation, les modes d’accès à l’information sur les drogues (effets, risques…) de même que le profil socio-démographique des utilisateurs.

Pour participer, on peut se rendre sur la page facebook d'Eurotox ou directement à cette adresse https://fr.surveymonkey.com/r/FDGDDG9?fbclid=IwAR2bqLa51-fHxc35lqozxKquoM1Rm1-P_esdwVr7o0Lr5bjkBlq5GeN8CNE