L'obésité est un fléau en progression et qui touche aussi de plus en plus les enfants européens. Maggie De Block débloque 5 millions d'euros pour le remboursement de visites chez le diététicien pour les enfants en surpoids.

L’obésité infantile touche 7 % des jeunes âgés de 2 à 17 ans en Belgique tandis qu’on estime à 20 % le nombre de jeunes qui présentent un excès pondéral, selon la dernière enquête de santé publique réalisée en 2013, par l’Institut de santé publique. C'est carrément un problème de santé publique important à l'origine de nombreux problèmes de santé, tels que le développement de maladies chroniques, de maladies musculaires et de certains cancers. La ministre avait décidé d'y répondre il y a des mois. Depuis ce 29 avril, sa mesure a été approuvée par le Comité d’Assurance de l’INAMI.

5 millions d’euros par an ont été débloqués pour le remboursement de visites chez le diététicien pour les enfants en surpoids. Ils pourront suivre un trajet de deux ans, ce qui correspond à maximum dix séances remboursées d'au moins une demi-heure chacune avec un(e) diététicien(ne). Les séances pourront être prescrites par le pédiatre et le médecin généraliste, qui jouent tous deux un rôle central dans le suivi des patients. "Nous améliorons ainsi l’accessibilité des visites chez le diététicien et garantissons un traitement durable aux patients", explique ainsi la ministre De Block.

Grâce à cette nouvelle mesure, le gouvernement veut abaisser autant que possible le seuil à partir duquel les enfants en surpoids et leurs parents peuvent demander une aide professionnelle. Selon les estimations, jusqu’à 75.000 enfants et jeunes de 6 à 17 ans devraient pouvoir en bénéficier chaque année.

Le remboursement des séances chez le diététicien est un premier pas. La ministre a demandé à l’INAMI de continuer à développer une approche multidisciplinaire pour traiter l’obésité et la surcharge pondérale avec comorbidité. Des centres offrent déjà ces soins, mais sans cadre clair et ils sont souvent très chers pour les patients. En outre, il existe également des centres hautement spécialisés pour les enfants souffrant d'obésité sévère. (le Zeepreventorium à De Haan, Clairs-Vallons à Ottignies)