Depuis le début du confinement, il y a désormais un an, le masque buccal est entré dans nos vies et s'est imposé dans tous les espaces publics. Si son rôle est essentiel pour limiter la propagation du coronavirus, il peut tout de même causer certains problèmes cutanés.

"A la longue, le masque peut entraîner des irritations, des démangeaisons, des rougeurs, qui sont souvent assez bégnines et qui sont strictement limitées aux endroits où le masque est posé", explique le Dr. Tennstedt, dermatologue, sur les ondes de Vivacité. 

Mais au-delà de ces quelques symptômes inoffensifs, d'autres problèmes plus graves peuvent également survenir. Par exemple, des cas d'allergie peuvent se poser en raison du colorant présent dans certains masques en tissus foncés, ou encore à cause des élastiques en caoutchouc qui permettent de maintenir le masque derrière les oreilles.

Afin prévenir ces problèmes cutanés, le Dr. Tennstedt recommande d'éviter les masques synthétiques et de privilégier les masques en tissu sans colorant. Il est également préférable de changer régulièrement son masque en papier (toutes les quatre heures) afin d'éviter les irritations. Enfin, dans le cas d'acné préexistante qui s'aggraverait au niveau du masque, il est important de consulter rapidement un dermatologue.