Il ressort de ces recherches que l'épidémie de grippe dans des pays comme l'Argentine et l'Australie - où la saison de la grippe survient chaque année entre juin et août - atteignait un pic bien moins important en 2020 que les cinq années précédentes.

"Les principales raisons sont à trouver du côté des mesures prises à la suite de la pandémie du coronavirus, comme la distanciation sociale, le port du masque obligatoire et un niveau d'hygiène accru: elles s'avèrent également efficaces pour lutter contre la propagation du virus de la grippe saisonnière", indique l'Association pharmaceutique belge.

En cette période, l'APB voit le nombre de demandes pour des vaccins contre la grippe augmenter de façon exponentielle. "Sur le total de près de 3 millions de vaccins, près d'un million seront encore livrés principalement au début du mois de novembre et pour le reste avant la mi-décembre, soit bien avant le pic de l'épidémie de grippe, qui n'intervient traditionnellement qu'en janvier ou février", rassure la fédération nationale des pharmaciens d'officine indépendants.

"Nous demandons que les personnes appartenant aux groupes à risques restent prioritaires jusqu'au 15 novembre", insiste l'Association pharmaceutique belge. Selon cette dernière, la vaccination peut se poursuivre suivant la recommandation du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) tant que le virus n'est pas massivement présent, ce qui se fait en général fin janvier ou début février. On pourra donc se faire vacciner sans problème jusqu'au 15 décembre et peut être même plus tard.

"Habituellement, nous devons faire des efforts pour convaincre les groupes à risques de se faire vacciner contre la grippe. Cette année, la demande est beaucoup plus importante. Comme de nombreuses personnes saines de plus de 50 ans veulent également être vaccinées cette année, on enregistre maintenant des listes d'attente chez certains pharmaciens", explique l'APB.

La fédération invite par ailleurs les personnes en bonne santé à se montrer patientes et, dans l'intervalle, à continuer à appliquer strictement les mesures recommandées contre la propagation du coronavirus.