Le gouvernement chinois a développé une application, baptisée "Close contact detector", pour informer les utilisateurs d'un potentiel contact avec une personne infectée par le coronavirus ou soupçonnée de l'être.

Depuis le début de l'épidémie qui touche désormais le monde entier, la Chine mise beaucoup sur les nouvelles technologies pour stopper la propagation du virus, qui a récemment passé la barre des 1100 morts.

Baptisé "Close contact detector", cet outil promet d'informer son utilisateur d'un potentiel contact avec une personne infectée par le coronavirus ou soupçonnée de l'être. L'application a reçu le soutien de plusieurs agences gouvernementales, dont la Commission nationale de la santé, le ministère des Transports, les Chemins de fer chinois et l'Administration de l'aviation civile.

C'est justement sur les données personnelles récoltées par ces autorités que repose le fonctionnement de l'application. Grâce à tous les éléments intégrés dans ce dispositif, l'utilisateur, après avoir communiqué son numéro de téléphone et son numéro d'identification gouvernemental, sera informé s'il se trouve dans un environnement propice à la propagation de la maladie et s'il est potentiellement en contact “étroit” avec des personnes infectées par le virus. Si tel est le cas, il sera recommandé à l'utilisateur de “rester à la maison” ou de contacter les autorités sanitaires.