Début janvier, le seuil épidémique sera franchi.

Le seuil épidémique de la grippe est généralement franchi au début du mois de janvier, après les fêtes de fin d’année. Lorsque les enfants sont à nouveau dans des classes confinées et que l’on doit reprendre les transports en commun...

On estime qu’une personne sur vingt sera touchée par le virus (les spécialistes évoquent une prévalence de 5%).

Cette année n’échappe pas à la règle: le seuil épidémique n’est pas encore atteint. "On pourra réellement parler d’épidémie en janvier et on arrive généralement au paroxysme fin février", nous explique un médecin généraliste liégeois.

Aux postes médicaux d’urgence et maisons médicales, on observe cependant une arrivée progressive de malades souffrant du virus. "Il est vrai qu’on voit arriver de plus en plus de patients grippés", nous dit-on à Bruxelles.

Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de solutions pour éviter de contracter le virus qui peut être mortel. On estime que la grippe est responsable chez nous de 1.000 décès par an, en moyenne.

La vaccination des personnes âgées et des personnes souffrant de maladies chroniques est recommandée. Celle-ci doit toutefois être faite quelques semaines avant l’arrivée du virus et de l’épidémie. "Les antibiotiques sont inefficaces", précise-t-on aux urgences du CHU de Liège. "Il est préférable de prendre son mal en patience. Et de boire beaucoup en cas de fièvre."

Précautions d’usage

Quelques conseils pratiques permettent d’éviter une propagation de microbes et éventuellement d’éviter de contracter le virus.

  • Consulter un médecin.
  • Se laver les mains convenablement.
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique (et le jeter directement après).
  • Rester confiné un temps.