Une startup propose une application pour trouver les sous-spécialités médicales.

De nos jours, le bouche à oreille est souvent le moyen utilisé pour trouver le médecin que l’on recherche pour ses petits bobos, ou même pour des pathologies plus graves où le choix du meilleur spécialiste est encore plus important…

Partant de ce constat, Laurent Pirard, Sofie Vanderhasselt et Maxime Dewelle ont décidé de créer Wisdoc, une application pratique et gratuite, véritable mine d’informations pour les patients : elle permet une recommandation de médecins spécialistes sur leurs… sous-spécialités.

Car s’il n’est pas difficile de trouver un médecin, connaître ses véritables spécialités est plus complexe. "De nos jours, avec la complexité et la spécialisation accrue de la médecine, un médecin ne peut plus être spécialiste dans toutes les sous-spécialités, c’est-à-dire toutes les maladies et tous les traitements de sa spécialité… Un gastroentérologue devrait par exemple être spécialiste du cancer du pancréas, de l’hépatite virale et de la maladie de Crohn. Il est en réalité difficile de connaître sa réelle spécialisation, indique Laurent Pirard. Et puis, il y a l’autonomisation du patient. Aujourd’hui, de plus en plus de patients ne se laissent plus guider aveuglement par les blouses blanches. Ils s’informent, ils veulent savoir afin de prendre des décisions éclairées sur leur santé et les traitements médicaux ou chirurgicaux indiqués."

Grâce à cette évolution, à laquelle contribue Wisdoc, l’impact sociétal et médical sera non-négligeable ! "Une autonomisation accrue des patients contribue à diminuer les coûts de la santé et à améliorer la qualité de vie des patients."

Ainsi, 70 à 80 % des coûts de santé en Europe (700 milliards d’euros) sont liés aux maladies chroniques, nécessitant des visites régulières chez un médecin spécialiste. "Le seul fait de ne pas avoir accès à une information claire et transparente, menant à un retard de diagnostic et de traitement, a un impact financier estimé entre 3 et 5 % du budget total de la santé ! Tout cela car on n’a pas vu la bonne personne au bon moment…"

Pour une majorité de maladies chroniques, plus le traitement est commencé tôt, plus la réponse au traitement sera meilleure.

Le nombre de complications liées à la maladie et au traitement sera moindre et la durée totale du traitement sera plus courte. "Ceci mène donc à un coût total de traitement moindre pour l’État et pour le patient, mais surtout à une meilleure qualité de vie du patient qui sera écarté moins longtemps de la vie active."

Une fameuse base de données des médecins du Benelux et de France, mais aussi des dentistes et même des hôpitaux ! Car à ce jour, aucun référencement de médecins par sous-spécialités n’existe. "Cette information est hélas plutôt le privilège des riches. Avec Wisdoc, place à une démocratisation des accès à l’information pour être mieux soigné."

Wisdoc a pour objectif de devenir la source d’information de référence pour la recherche et la sélection de médecins.


Comment cela fonctionne-t-il?

La recherche et la sélection de médecins peuvent se faire via l’application www.wisdoc.com sur base de multiples critères. "Tout d’abord, par rapport à la spécialité et la localisation du médecin, indique Laurent Pirard. Mais aussi sur base des sous-spécialités indiquées par les utilisateurs, du nombre de recommandations de tous les utilisateurs ainsi que du nombre de recommandations de votre communauté d’amis. Car en se connectant à Wisdoc, vous avez la possibilité de créer votre propre communauté personnelle d’amis et de proches. Vos évaluations se font au sein de votre communauté, ce qui est un gage de qualité, tout en préservant un contexte privatif de confiance. Une communauté personnelle bien pratique, à qui vous pouvez faire appel à tout moment pour une demande de recommandation spécifique, en 2 clicks sur votre smartphone. Et une fois votre communauté créée, la plus large possible étant le mieux, vous avez accès aux évaluations mais aussi aux éventuels commentaires."Les critères évalués ? L’écoute, la clarté des explications sur la maladie/condition et le traitement, le suivi et la disponibilité. "On envisage dans un second temps de mettre en place des communautés de patients. Car qui, au-delà de vos proches, peut mieux vous conseiller que les gens qui souffrent de la même maladie?"

Il est à noter que Wisdoc donne la possibilité aux médecins de venir compléter leur profil. "Ils peuvent ajouter leur photo, des informations pratiques et même directement leur sous-spécialités ! Ce service est également gratuit !"


Laurent Pirard, Ceo de Wisdoc : "Un concept unique"

1. Quel est le concept ?

" Il repose sur la confiance et la bienveillance mutuelle d’une communauté d’amis et de médecins, partageant certaines références et valeurs et souhaitant faire les meilleures recommandations au sein du groupe."

2. Et la critique ?

"Le but n’est pas de critiquer publiquement le médecin ou de faire de la publicité. Contrairement à TripAdvisor, les recommandations sont faites au sein de communautés. Pas question de débordements dans des commentaires publiques ou d’arrangements pour augmenter le nombre de recommandations. Nous sommes intransigeants sur l’intégrité et le sérieux de nos services."