Le virus SARS-CoV-2 à l’origine de la pandémie aurait commencé à sévir à Wuhan dès l’été 2019, d’après les analystes de la compagnie Internet 2.0 qui ont étudié les contrats passés à l’époque par les institutions publiques locales, rapporte le Telegraph.

Ses analystes ont passé en revue les contrats pour la livraison d’équipements aux laboratoires de tests PCR dans la province du Hubei, dont Wuhan est le chef-lieu. Ils ont notamment établi qu’en 2019, ces dépenses ont presque doublé par rapport aux indices de 2018.

Les auteurs soulignent qu’une "hausse significative des dépenses" a été observée à l’été 2019. Parmi les principaux commanditaires d’équipements figurent le Centre de prévention et du contrôle des maladies du Hubei, l’hôpital militaire de Wuhan, l’Institut de virologie et l’université de technologie de Wuhan. "Nous avons ainsi conclu que, de toute évidence, le virus se propageait activement à Wuhan déjà durant l’été 2019", indiquent-ils.

Le premier cas de Covid-19 a pourtant été détecté officiellement en décembre 2019 à Wuhan. 

Selon le Telegraph, les conclusions des analystes ont été remises aux officiels de l’administration américaine.