Au distributeur de gel hydroalcoolique, on se désinfecte les mains… mais parfois on asperge le visage des enfants.

Une pression un peu trop importante au moment de se servir ou un instant d’inattention aux distributeurs automatiques sont des facteurs pouvant envoyer des projections dans le visage des enfants. Un distributeur est particulièrement mis en cause : celui avec une pédale à activer avec le pied. L’enfant appuie dessus pour avoir du gel, comme dans un jeu, mais comme il est à hauteur de sa tête, il se le prend dans les yeux ou la bouche.

© IPM

"Les distributeurs sont à hauteur de visage pour eux. Ils appuient et regardent ensuite en direction du gel. Cela provoque une éclaboussure dans les yeux", explique Patrick De Cock du Centre Antipoisons de Belgique. "On recommande aux parents de pomper le gel eux-mêmes pour l’appliquer ensuite aux enfants."

Le Centre a reçu 505 appels entre mars et juin pour des incidents avec du gel hydroalcoolique, dont 300 concernant des enfants. C’est cinq fois plus que l’an dernier.

"Une majorité des cas concernent des enfants avec du gel dans la bouche, ce qui peut provoquer des intoxications", précise le Centre Antipoisons. "Pour ceux qui prennent le gel dans les yeux, cela irrite et peut aussi être douloureux mais c’est passager, il n’y a pas de dommages permanents."

Les hôpitaux interrogés en Belgique ne recensent pas de cas de ce genre dans leurs locaux. Mais la situation inquiète depuis plusieurs semaines en France.

Le seul hôpital Rothschild de Paris a reçu six enfants de moins de 4 ans à cause de cela depuis mars. Parmi eux, trois cas sévères ont nécessité une intervention chirurgicale en urgence. L’alcool contenu dans les gels s’est attaqué à la cornée de ces enfants, ce qui a occasionné une réduction de l’acuité visuelle chez certains. L’hôpital n’avait recensé qu’un seul cas de ce type sur toute l’année 2019.

"Du gel dans les yeux occasionne des brûlures oculaires parfois sévères. Elles peuvent aller jusqu’à la cécité. On craint que ce phénomène ne prenne de l’ampleur", alarme dans les colonnes du quotidien français Le Parisien Laurent Kodjikian, directeur de la Société française d’ophtalmologie.

Une inflammation de la cornée peut passer inaperçue chez les enfants. Ils ne se plaignent donc pas mais cela affecte leur vision. Les cas sont peut-être bien plus nombreux que ceux recensés.

Rincer les yeux en cas de contact

Si la douleur persiste une heure après avoir reçu des projections de gel, il ne faut surtout pas hésiter à aller aux urgences.

Rincer, rincer, rincer, rincer”, martèle le docteur Nashwan Al-Sabai, ophtalmologue spécialiste de la cornée à l’hôpital Delta de Bruxelles. “Si on rince rapidement les yeux, pendant au moins 15 minutes, cela va diluer l’alcool. L’effet de brûlure va provoquer des larmes qui en enlèveront également une partie.”

Le sérum physiologique est recommandé mais l’eau fait amplement l’affaire. Deux litres nous ont été recommandés. Les verser sur les yeux, à intervalles réguliers, durant au moins un quart d’heure, l’idéal étant une demi-heure.

“Prendre de la cortisone ou un autre anti-inflammatoire dans l’heure permettra de diminuer l’irritation”, précise le docteur Al-Sabai.

Si malgré tout cela, la douleur persiste une heure après avoir reçu des projections de gel dans les yeux, il ne faut surtout pas hésiter à aller aux urgences ou à entrer en contact avec un ophtalmologue.

Tous les experts rappellent qu’il est important de ne pas se frotter les yeux avec les mains, d’autant plus si du gel hydroalcoolique vient d’y être versé.

En ce qui concerne le gel hydroalcoolique avalé par les enfants, “il est préférable d’appeler immédiatement le Centre antipoison afin que le médecin ou le pharmacien en ligne puisse évaluer le risque, en fonction du produit ingéré et de la quantité avalée”, précise Patrick De Cock, du Centre antipoison. Un traitement immédiat pourra être fourni si l’état de gravité n’est pas jugé majeur.

“Boire de l’eau ne fait jamais de mal pour diluer le produit. Et se rincer la bouche avec de l’eau est aussi une bonne idée pour enlever le mauvais goût de la bouche.”

Là encore, se rendre aux urgences est une solution à envisager pour éviter toutes complications éventuelles.

Les conséquences dépendent de la réactivité à nettoyer les yeux

“Recevoir [du gel hydroalcoolique] dans les yeux occasionne des brûlures oculaires parfois sévères. Elles peuvent aller jusqu’à la cécité”, prévient Laurent Kodjikian, président de la société française d’ophtalmologie, dans les colonnes du journal Le Parisien. La solution alcoolique s’attaque à la cornée au point d’abîmer la vision. Mais si la situation se présente, il y a toutefois moyen de réagir.

“Des solutions alcoolisées sont fréquemment utilisées pour traiter des pathologies oculaires”,rappelle Nashwan Al-Sabai, ophtalmologue spécialiste de la cornée à l’hôpital Delta de Bruxelles. “Si on rince rapidement les yeux, pendant au moins 15 minutes, cela va diluer l’alcool. L’effet de brûlure va provoquer des larmes qui en enlèveront également une partie. Prendre de la cortisone ou un autre anti-inflammatoire dans l’heure qui suit est très important. Il y aura des irritations à court terme, une hyperémie oculaire (yeux rouges) mais rien de dramatique. En moins de 24 heures, il peut ne plus y avoir de séquelles.”

Si au bout d’une heure les douleurs persistent, il est tout de même recommandé d’aller aux urgences ou chez un ophtalmologue.

© D.R.