Le mystère de la chloroquine et du Pr Raoult

Si nous n’étions pas dans une triste réalité, le sujet ferait assurément un scénario idéal pour le box-office. Seul contre tous lorsqu’il émet pour la première fois “sa vérité”, assurant que la chloroquine permettrait d’éradiquer le coronavirus, le Pr Raoult a réussi à se faire entendre d’une partie de ses confrères et même des autorités.

Le chercheur marseillais aurait même été menacé de mort le 1er mars dernier. Il aurait reçu un appel anonyme. “Raoult, tu vas arrêter de dire des conneries d’ici demain 14h, sinon tu verras”. Puis le lendemain matin, par sms cette fois : “Moins de 4h pour te rétracter sur la chloroquine”.

Pourquoi dérange-t-il à ce point? Il est bien trop tôt pour savoir s’il a tort ou raison, des essais cliniques incluant la chloroquine sont en cours. Certains médecins qui s’en prennent vertement au professeur Raoult lui reprochent de distiller de faux espoirs, fondés sur un échantillon trop faible pour être scientifique. Raoult aurait aussi éludé certains patients de ses conclusions afin d’en optimiser les résultats. D’autres dénoncent un courroux de chercheurs inféodés à certains labos concurrents des fabricants de la chloroquine… Espérons qu’ils s’accordent rapidement sur un traitement et fassent fi de leurs intérêts personnels.