Le résultat de ces recherches a fait l'objet d'une publication qui n'a toutefois pas encore été évaluée par d'autres chercheurs.

Selon l'université, les personnes vaccinées transportent aussi moins de particules virales après avoir été en contact avec une personne infectée. Le virus disparaît en outre plus rapidement de leur organisme.