Denys Raffarin a clairement parlé d’une pandémie virale dans ses prédictions pour l’année 2020.

Le rituel est immuable, presque sanctuarisé. Même si le taux d’échec est rarement comptabilisé, les voyants, médiums et spécialistes des astres et du marc de café squattent peu avant le Nouvel An les pages et les sites internet des journaux mais aussi des magazines TV et féminins. Avec des prédictions qui peuvent paraître sérieuses mais qui, un an plus tard, s’apparentent plus du piffomètre qu’à de la science.

En décembre 2019, nous avons, vous avez eu droit à tout et parfois n’importe quoi. Si personne ne se permet d’annoncer un décès, toutes et tous, qu’ils lisent dans les pissenlits, la gamelle du chien, dans les pots de moutarde retourné ou dans l’huile de moteur, y ont été des difficultés pour, en vrac, Macron, Trump, Poutine et les grands de ce monde. En Belgique, nos Diables rouges allaient être champions d’Europe. Forcément. La crise gouvernementale allait durer. Bref, que du basique.

Par contre, vous pouvez commencer à ramer pour trouver un voyant qui avait…vu venir le coronavirus. Pourtant, ce poison déferle sur la planète entière en semant la mort et la misère. En principe, un voyant lucide aurait dû le pressentir. Pourtant, il se compte sur les doigts d’une main celles et ceux qui ont clairement annoncé ce scénario apocalytique.

Le voyant français Denys Raffarin, cousin de l’ancien premier ministre Jean-Pierre, a lui publié ses prédictions en novembre 2019 sur son site perso mais aussi sur le site web Objectif Gard. Avec une phrase plus que prémonitoire et pour tout dire interpellante.

"Il est à craindre une forme de pandémie virale touchant maints pays de façon rapide". Les plus cartésiens diront que le mot coronavirus n’est pas cité mais avouons qu’il y a de quoi se gratter l’occiput. Suffisamment pour contacter ce voyant plus clairvoyant que ses confrères.

"J’avoue avoir été très surpris de la précision de ma prédiction en la matière, affirme ce Bordelais de naissance qui officie comme voyant-médium depuis plus de vingt ans. Cela m’étonne que d’autres confrères n’aient pas ressenti la même chose que moi. Peut-être ai-je pu mettre les bons mots sur mes sensations. Si, en consultation, je travaille avec un jeu de tarots ou un pendule, je me fie plutôt à mon ressenti dans des prédictions annuelles."

"J'ai une énorme responsabilité sur les épaules"

Notre Nostradamus ne veut pas se pousser du col mais affirme avoir  "85% de prédictions qui se révèlent exactes. Je me plante parfois, je le reconnais mais c’est souvent dans l’espace temps. Autrement dit, les événements ont effectivement lieu mais plus tard que ce que j’avais annoncé."

Le voyant n’est pas aveugle. Il sait que sa profession charrie le scepticisme, la méfiance et attire de nombreux charlatans et marabouts.

"J’en suis conscient. En tant que secrétaire général de la Guilde des Arts Divinatoires et de la Thérapie Traditionnelle, je réclame depuis 1994 un vrai statut. Pour l’heure, nous payons nos impôts mais nous n’avons pas un statut légal. Cela permettrait d’éliminer les abuseurs."

Revenons à la pandémie. Si Denys l’a vue venir, il doit être capable de savoir quand elle va… partir.

"Après avoir effectué cette annonce, j’ai une énorme responsabilité sur les épaules. Je ne peux pas dire n’importe quoi. Des gens m’appellent de partout pour connaître l’avenir. Selon ce que je ressens, nous en avons jusqu’à fin juin avec cette pandémie. Le virus, en parcourant les pays, va muter mais nous allons réussir à l’éradiquer."

Plutôt une bonne nouvelle si vous avez rejoint le clan des adeptes de Denys, par ailleurs membre des Chevaliers de l’Ordre du Temple sous le nom de Pierre de Lyon. Nous n’en sommes qu’au mois de mars. Jetons un œil distrait sur ses autres prédictions pour l’année 2020. Donald Trump sera réélu, le Prince Charles succèdera à la Reine Elizabeth sur le trône d’Angleterre et, plus morbide, la disparition de deux grandes stars du cinéma français. Rendez-vous en fin d’année pour vérifier si les 85% de taux de réussite sont atteints.