Bien sûr, il faudra que la tendance se confirme et ne surtout pas relâcher nos efforts. Mais pour le deuxième jour consécutif, le nombre d'hospitalisations diminue en Belgique. C'est évidemment une bonne nouvelle.

Les chiffres dévoilés par le SPF Santé publique et le Centre de crise ce mardi étaient particulièrement attendus. Si 526 personnes ont été testées positives au Covid-19 sur les dernières 24 heures - un chiffre toujours préoccupant -, une donnée est particulièrement encourageante: le nombre de nouvelles hospitalisations.

C'est encore un peu tôt pour dégager une vraie tendance, mais selon les chiffres communiqués mardi, on a compté 256 nouvelles admissions à l'hôpital. C'est moins que les 290 de lundi, et encore moins que les 335 de dimanche. En clair, voilà deux jours que les chiffrent baissent, comme le montre ce graphique ci-dessous.


D'ailleurs, selon Simon Dellicour, épidémiologiste à l'Université libre de Bruxelles, un léger optimisme peut être de mise. "La courbe qui nous intéresse, c'est celle liée au nombre d'hospitalisations et celle des personnes qui entrent en soins intensifs. Cela fait maintenant un ou deux jours qu'on pouvait espérer voir l'impact des premières mesures (celles prises il y a dix jours). Et ce qu'on peut dire, c'est que pour le moment, ça ne va pas dans la mauvaise direction. Toutefois, il est encore trop tôt pour se réjouir, il faudra attendre la fin de la semaine".

Et par rapport aux effets engendrés par les secondes mesures de confinement (prises le 18 mars dernier), cet expert se montre un peu plus prudent. "Pour le moment, on sait où nous en sommes par rapport au seuil de saturation, et donc au niveau des lits d'hôpitaux disponibles. Si la courbe fléchit un peu, cela pourrait être une fluctuation, il est donc trop tôt pour parler de tendance. On peut espérer ne pas tendre vers ce seuil de saturation. On en saura plus avec le rapport de vendredi et samedi, c'est là qu'on pourra juger des effets apportés par les deuxièmes mesures prises en Belgique, et donc vérifier si on assiste à un fléchissement de la courbe ou non".