Les consultations médicales par téléphone qui ont été autorisées temporairement durant le confinement pourraient être pérennisées. 

La ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld), se penche sur des règles déffinitives pour des consultations à distance, que ce soit pas téléphone ou vidéo, rapporte De Tijd jeudi. Les médecins étaient autorisés à facturer les consultations à distance 20 euros durant la période de confinement liée à la crise sanitaire du coronavirus. L'Inami, qui traite les remboursement de soin, étudie la possibilité de rendre la mesure permanente. Mme De Block est même en faveur que le projet soit accéléré. "Les patients doivent aussi après la crise du coronavirus pouvoir consulter leurs prestataires de soins à distance", estime celle-ci.

Des obstacles demeurent toutefois à des règles définitives sur les téléconsultations. La question délicate est celle de la contribution du patient. La ministre n'exclut pas un co-paiement pour éviter décalage entre les consultations classiques et celles à distance. L'autre point vise à déterminer qui sont les patients pour qui les consultations à distance sont les plus utiles.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.