Santé La Journée internationale du sommeil met en lumière des Belges qui dorment moins et plus mal. Avec des conséquences néfastes.

Le sommeil et son meilleur ennemi la fatigue sont au centre de toutes les discussions… et de plaintes incessantes. Il faut dire que dormir nous occupe un tiers de notre vie et pourtant, on dort de plus en plus mal et de moins en moins longtemps.

Selon une étude publiée récemment, 82 % de la population dort moins que les 7 h 30 conseillées par nuit. D’après le réseau Morphée français, une personne sur trois dormirait même moins de 6 h !

Quant aux troubles du sommeil (aigus ou chroniques), ils touchent un Belge sur trois selon une enquête de santé publique. Cette semaine, le baromètre 2019 de Solidaris concernant le bien-être et la confiance des Belges avance que 41 % des adultes souffrent d’insomnies fréquentes. C’est 11 points de plus qu’il y a quatre ans !

Ces chiffres montrent un profond malaise par rapport (...)