Bien qu'il soit devenu le principal sujet de conversation, le Covid-19 reste une maladie assez méconnue. Les scientifiques qui tentent de percer ses mystères marchent souvent sur des oeufs. Parmi les zones d'ombre, figurent notamment les effets qu'a le coronavirus sur le corps humain, que ce soit à court ou à long terme. En effet, si certains symptômes sont assez récurrents (la toux, la fièvre...), d'autres voient le jour petit à petit chez des personnes qui ont alerté leur médecin.

Selon The American Journal of Emergency Medicine, le hoquet ferait partie des symptômes observés chez des patients souffrant du coronavirus. L'étude publiée par la la revue médicale présente le cas d'un homme de 62 ans positif au covid-19. Il a été constaté chez le patient sévèrement atteint par la maladie un hoquet constant durant toute la durée de son infection. Il n'est pas le seul dans ce cas. Le symptôme a déjà été observé chez d'autres patients, comme le rapportent plusieurs revues scientifiques. Les médecins ne s'étonnent toutefois pas de voir des malades victimes d'un tel phénomène. Il serait la conséquence des dommages causés par le coronavirus aux poumons des patients. 

Un autre symptôme observé chez quelques malades au début de la pandémie tend actuellement à devenir plus fréquent.  Selon une étude du King's College réalisée auprès de 336.000 malades, 17% d'entre eux ont présenté des éruptions cutanées et démangeaisons. Les auteurs de l'étude ont ainsi tenu à mettre en garde contre ce qu'ils considèrent être un "signal d'alerte", trop peu pris au sérieux actuellement, comme le souligne le Huffington Post. Une chercheuse a même été jusqu'à prôner une mise en quarantaine des personnes présentant ce symptôme, même s'il est l'unique signe d'une potentielle contamination au coronavirus. 

Chez des malades de longue durée, une perte de cheveux est également constatée. Il n'y a, dans ce cas-ci, pas encore eu d'étude scientifique attestant du phénomène. Des médecins de l'hôpital de Cleveland ont toutefois tiré la sonnette d'alarme, indiquant qu'ils constataient ce symptôme chez de plus en plus de patients faisant face depuis plusieurs mois à la maladie. L'actrice américaine Alyssa Milano, qui a dû affronter pendant de longs mois le Covid, a par ailleurs fait état de ce problème dans une vidéo postée sur Instagram. La star y explique être désormais guérie mais perdre abondamment ses cheveux. Selon les spécialistes, le phénomène s'explique par le stress subi par les patients de longue durée. 

Enfin, une étude publiée dans The Lancet rapporte des inflammations de la thyroïde chez certains malades du coronavirus. Les chercheurs de l'université de Cardiff ont démontré que ce trouble pourrait être observé plus souvent que ce que l'on croit. Ce qu'ont confirmé des scientifiques italiens qui ont estimé que des problèmes de thyroïde étaient observés chez 20% des patients étudiés.