Ces conclusions ont été tirées après le lancement d'une étude belge avec 342 patients hospitalisés dans le cadre du coronavirus répartis dans 16 hôpitaux. Mais cette étude n'a pas donné les résultats escomptés et remet même en question l'utilisation des médicaments contre les rhumatismes (tocilizumab, siltuximab, anakinra).

"Le traitement n'a eu aucun effet sur la vitesse à laquelle ils se sont rétablis, même chez les patients les plus malades", précise Bart Lambrecht de l'hôpital universitaire de Gand (UZ Gent).

Des recherches similaires menées à l'étranger donnent des résultats mitigés. Deux études indiquent que le tocilizumab, un médicament contre la polyarthrite rhumatoïde, réduit la mortalité et raccourcit les séjours en unité de soins intensifs. En revanche, six études antérieures ont montré que les médicaments contre les rhumatismes n'étaient pas efficaces.