Ce mercredi matin, les ministres de la Santé réunis en Commission Interministérielle (CIM) devaient se prononcer sur la feuille de route de la Task force vaccination concernant l'administration de la 4e dose de vaccin

La Task force avait notamment conseillé de prévoir une quatrième dose avant l'été pour les personnes âgées de plus de 80 ans et les résidents de maison de repos, sur base individuelle.

Toutefois, selon nos confrères de la RTBF, les ministres de la Santé ont préféré reporter toute décision à une date ultérieure, estimant qu’il n’y avait pas d’évidence scientifique d’une plus-value de cette quatrième dose (ou deuxième booster) à l'heure actuelle.

La Task force vaccination s'était basée sur un avis du Conseil supérieur de la Santé (CSS), qui estimait que l'administration d'une quatrième dose pour les plus de 80 ans était justifiée en regard des chiffres relatifs aux hospitalisations en Belgique. L'administration de cette deuxième dose de rappel n'était toutefois en aucun cas systématique et devait préférablement être conseillée par un médecin.

Cette décision intervient alors que la France et l'Italie, entre autres, ont déjà commencé à vacciner les plus de 60 ans avec une quatrième dose.