Ce taux de mortalité hospitalière plus élevé - de 40% pour les patients atteints de Covid-19 contre 19% pour ceux souffrant de grippe - était indépendant de l'âge, du sexe, des problèmes de santé concomitants et de la gravité de la maladie pendant le séjour dans l'unité de soins intensifs, d'après cette recherche publiée dans les Annales de l'American Thoracic Society.

Cette étude est, semble-t-il, la première aux États-Unis à comparer directement les caractéristiques cliniques, les données de laboratoire et les résultats pour la santé entre les patients atteints de Covid-19 et ceux qui ont attrapé la grippe.

Les auteurs de l'étude ont examiné les dossiers médicaux de 65 patients gravement atteints de Covid-19 et de 74 autres souffrant de grippe A ou B sévère ayant été admis aux soins intensifs de deux hôpitaux de l'Université de Washington entre le 1er janvier 2019 et le 15 avril 2020.

Leurs travaux ont révélé que les personnes positives au Covid-19 avaient un taux de mortalité hospitalière de 40%, contre 19 % pour celles touchées par la grippe. Ils apparait également qu'elles devaient rester sous ventilation mécanique plus longtemps, avaient un fonctionnement pulmonaire moins bon et étaient plus susceptibles de développer une inflammation pulmonaire grave que celles atteintes de la grippe.

La découverte que le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aiguë) pourrait être plus répandu chez les patients gravement malades atteints de Covid est importante pour comprendre pourquoi il peut y avoir une différence de mortalité entre les deux maladies", explique Natalie Cobb, docteur en médecine pulmonaire et auteure principale de l'étude. "Nous avons également constaté que les patients atteints de SDRA dû au COVID-19 avaient tendance à avoir des résultats cliniques plus mauvais que ceux en ayant un à la suite de la grippe".

Au début de l'épidémie de coronavirus, de nombreuses comparaisons avaient été faites entre le Covid-19 et l'infection par la grippe, qui est responsable d'un nombre important d'hospitalisations et de décès chaque année, tant aux États-Unis que dans le monde. Même si les études précédentes n'avaient pas comparé directement les deux maladies, les recherches avaient déjà montré qu'il existe des différences importantes entre elles en ce qui concerne la proportion de personnes gravement malades et la mortalité.

Les auteurs de l'étude encouragent cependant vivement les gens à se faire vacciner contre la grippe et à poursuivre les mesures de distanciation sociale et le port du masque pour limiter la propagation du coronavirus.