Les objets que transportent les femmes sont beaucoup plus sales que ce qu’on pense.

Que trouve-t-on dans un sac à main de femme ? De nombreux hommes se posent souvent la question. Donna Duberg, professeur en sciences biomédicales à l’Université américaine de Saint-Louis, a partiellement dissout le mystère. La réponse est moins agréable que ce qu’on pourrait attendre : entre les pinces à cheveux et le baume à lèvres grouillent les microbes.

Nos mains touchent chaque demi-heure plus de 300 surfaces qui ne sont pas toujours très propres. Pensez aux poignées de portes, aux claviers et aux mouchoirs en papier. De plus, les sacs sont sans arrêt posés dans des lieux pleins de bactéries, comme les gares ou les toilettes publiques. Il n’est donc pas très étonnant que des "sales bactéries" telles que E. Coli et les staphylocoques se retrouvent à l’intérieur.

Selon Donna Duberg , ce n’est pas une raison pour paniquer : un système immunitaire solide est normalement capable de lutter contre ces germes pathogènes. Il est cependant quand même conseillé de vider chaque semaine son sac à main , et de le secouer au-dessus d’une poubelle.

De cette façon, les petits restes, tels que deux des barres chocolatées oubliées depuis longtemps, ne vont pas commencer à mener une vie qui leur est propre.

Il est aussi recommandé de laver le GSM et les clefs avec une lingette désinfectante et de remplacer votre rouge à lèvres et maquillage tous les quelques mois.