De nombreux Belges ont pris la résolution de faire plus de sport ou de perdre du poids en 2016.

Alors que l’année vient tout juste de commencer, de nombreux Belges ont déjà mis leurs bonnes résolutions à exécution.

Les salles de fitness du pays enregistrent un pic d’inscriptions.

D’ailleurs, la plupart des enseignes profitent du mois de janvier et de la motivation des Belges pour proposer des abonnements à prix réduits.

"Chaque année, janvier est vraiment le mois avec le plus de nouveaux membres dans nos clubs. Nous nous attendons à deux fois plus de nouveaux membres en janvier par rapport au mois décembre", explique Tim Spruytte, Marketing Manager chez Basic Fit, l’enseigne qui compte désormais 140 salles de sport en Belgique.

Les autres clubs du pays connaissent également une hausse de fréquentation pendant cette période post-fêtes.

"Le mois de janvier est clairement celui où il y a le plus d’inscriptions. Actuellement, dans mes cours, 20 % des élèves sont des nouveaux arrivants", estime Tino, professeur d’indoor cycling et de running au Sportoase de Braine-Le -Comte.

Même les clubs de sport plus haut de gamme profitent des bonnes résolutions de la nouvelle année.

"En 2015, le mois de janvier a représenté 13 % des ventes annuelles. Un mois "normal" tourne entre 8 et 9 %", explique-t-on chez Aspria, le luxueux club de la Capitale.

Il n’y a pas que les bonnes résolutions qui poussent les Belges à s’inscrire dans les salles de fitness.

"Beaucoup se mettent au sport maintenant en prévision de l’été", explique la gérante de la salle bruxelloise Fitnastic.

Alors combien seront-ils à arborer une silhouette musclée sans bourrelets qui dépassent du maillot de bain cet été ?

C’est bien connu, peu de gens tiennent leurs résolutions de début d’année. Il y a de grandes chances qu’une partie des nouveaux inscrits déserte les salles prochainement. "Dans un monde idéal, chaque nouvel athlète reste motivé. Mais après quelques semaines, nous voyons malheureusement déjà les premiers abandons", reconnaît-on chez Basic Fit.

Les tendances fitness 2016

Voici les types d’entraînement qui seront à la mode cette année

L’American College of Sports Medicine a publié sa traditionnelle enquête mondiale sur les tendances en matière de fitness. Le groupe d’expert a établi le classement des pratiques qui seront les plus répendues en 2016. En voici quelques-unes.

Booster ses performances grâce à la technologie. L’utilisation des objets connectés, tels que les montres et bracelets, arrive en tête du classement des tendances fitness 2016. Ces objets permettent de capter et d’analyser les efforts. Selon certains experts, Apple Watch vendra 485 millions de montres d’ici 2018.

Les applications d’exercices sur smartphone sont également très tendance en 2016 (17e position du classement). Certaines de ces applis, à l’image de Nike Training club, permettent d’évaluer les progrès effectués et peuvent donner des conseils sur les postures à adopter lors des exercices.

La musculation sans matériel. La musculation à la force du corps occupe la 2e position du classement. Ce type d’entraînement, qui ne se limite pas seulement aux abdos et pompes, connaît un véritable engouement depuis quelques années. Point positif : il nécessite peu de matériel. D’ailleurs, selon les experts, le recours aux machines pour se dépenser diminuera en 2016.

Des cours pour seniors. Les programmes réalisés pour les seniors occupent la 8e position du classement. Dans ces cours, les professionnels proposent des exercices adaptés à l’âge des participants et dont le but est d’améliorer leur équilibre et leur capacité à effectuer des activités du quotidien. Les professionnels de santé et du fitness devraient tirer profit du marché grandissant des seniors, écrivent les experts qui ont rédigé le rapport.

Le yoga reste très populaire. Dans le top 10 des tendances fitness 2016, on retrouve également la pratique du yoga. Elle se décline sous de nombreuses formes et promet de se réinventer constamment pour être plus attrayante, selon l’étude. Parmi les dernières nouveautés, on peut relever l’underwater yoga, lancé à Bali. Aux États-Unis, le boyo, croisement de boxe et de yoga connaît aussi un grand succès.