Ce samedi, la task force vaccination tenait une conférence de presse afin de faire le point sur l'évolution de la campagne de vaccination en Belgique. L'occasion pour le Pr. Antoine Froidure, pneumologue aux Cliniques Saint-Luc de Bruxelles, de rassurer sur la sécurité des vaccins contre le coronavirus actuellement sur le marché.

Pour l'expert en immuno-allergologie, si les vaccins ont été développés rapidement dans l'objectif de répondre à une demande urgente, les étapes cruciales de vérification n'ont pour autant pas été bâclées, bien au contraire: "Ces vaccins sont probablement les plus étudiés de la médecine moderne", a assuré le professeur, qui a rappelé qu'ils représentaient un outil crucial pour sortir de la crise.

"Grâce aux vaccins, on a évité près de 30.000 hospitalisations rien qu'en Belgique", a-t-il insisté.

Le professeur a également fait le point sur les risques d'effets secondaires induits par ces vaccins. "Globalement, les nouvelles sont bonnes. Les allergies et les réactions immunes retardées sont très rares et sont plus fréquentes avec le virus qu'avec le vaccin".

Par exemple, les risques de myocardites engendrés par le vaccin sont six fois moins fréquents que ceux induits par le virus lui-même. Concernant le syndrome de Guillain-Barré - une attaque des nerfs par le système immunitaire - les risques engendrés par le vaccin sont cinq fois moins importants que ceux engendrés par le virus lui-même.