Santé


Renouveler régulièrement et quand il le faut sa literie est le gage de passer des nuits sereines et réparatrices. Oui, mais à quelle fréquence ? Et à quels signes faut-il être attentif ? Pour obtenir des réponses concrètes aux questions que vous vous posez, suivez le guide !

Pour des raisons de soutien et d’hygiène [1] , les spécialistes recommandent de changer de literie – matelas et sommier – tous les huit à dix ans. Les couvertures, oreillers et draps doivent quant à eux être lavés et renouvelés de manière régulière.

La longévité d’un matelas dépendant de sa qualité initiale, de la morphologie du/des dormeur(s), de l’humidité de la chambre ainsi que de la qualité du sommier, difficile de donner des réponses précises qui seraient applicables à tous les cas de figure. « Certains indicateurs doivent cependant attirer votre attention : votre matelas présente-t-il des creux ou des bosses ? Lorsque vous dormez, ressentez-vous les lattes ou les ressorts de votre matelas ? Si vous répondez positivement à l’une de ces deux interrogations, c’est qu’il est temps d’investir dans une nouvelle literie », analyse Ludovic Woronoff, responsable du développement de la marque Albert Matelas. Afin d’entretenir son matelas, il est important d’acheter une alaise pour le protéger. L’idéal est une alaise technique qui est imperméable et respirante à la fois (cf le protège matelas Albert).

Si vos matelas et sommier ont moins de huit ans mais qu’ils vous occasionnent des problèmes de dos, n’attendez pas leur huitième anniversaire et remplacez-les sans tarder. Cela veut sans doute dire que la qualité de votre literie d’origine n’était pas optimale. Les maux de dos n’étant jamais immédiats, il est d’autant plus important d’être réactif dès que les premiers symptômes apparaissent. De la même manière, prendre soin de sa literie au fil du temps vous permettra d’en prolonger la durée de vie et de réaliser, en bout de course, quelques économies.

Lors de l’achat de votre nouvel équipement de nuit, n’hésitez pas à bien vous renseigner auprès de spécialistes du domaine avant de concrétiser votre achat et misez sur du matériel de qualité, adapté à vos besoins (postures de sommeil, corpulence, allergies éventuelles…).

Acheter sommier et matelas ensemble

De même que vous avez sans doute acheté en même temps votre matelas et votre sommier il y a quelques années, vous devrez à nouveau les acquérir ensemble, « car un sommier usé détériore rapidement un matelas neuf », avertit Ludovic Woronoff.

Avec cet équipement flambant neuf, vos nuits ne seront que plus belles ! En effet, d’après une étude réalisée par le CHU de Montpellier, une nouvelle literie procurerait en moyenne 53 minutes de sommeil réparateur en plus, un chiffre qui compte quand on sait que le dormeur moyen a besoin de 7 à 8 heures de sommeil.

© credit photo @paulettedittout du blog pasdesaladeentrenous.com

Retourner son matelas : une bonne idée ?

On entend parfois dire qu’il est de bon augure de retourner régulièrement son matelas. Mais est-ce, en fin de compte, une bonne idée ? Eh bien oui ! « Nous avons tous l’habitude de dormir au plus ou moins au même endroit du matelas, et dans des positions assez similaires », poursuit notre interlocuteur dont la marque possède 80 magasins, dont un à Bruxelles. « Dans le cas des couples, le matelas va encore moins s’user de manière uniforme, du fait que les deux dormeurs n’auront sans doute pas le même profil (poids, taille…), ni les mêmes habitudes. Il est donc conseillé de retourner régulièrement son matelas afin d’éviter qu’il ne s’abîme, à la longue, aux mêmes endroits. » En outre, ce changement de face garantit une plus grande hygiène car les acariens et la poussière sont éliminés, et la ventilation, elle, est améliorée. Tout bénéfice, donc !

Au niveau de la fréquence de rotation du matelas, les spécialistes parlent, pour un matelas neuf, de toutes les semaines ou deux semaines durant les deux premiers mois après l’achat. « Il faut procéder dans le sens tête-pieds, pour que le garnissage s’uniformise et se stabilise », complète Ludovic Woronoff. Une fois ce laps de temps derrière vous, le matelas peut être retourné à chaque saison, c’est-à-dire tous les trois mois.

Infos : www.albert-matelas.fr

[1] Un dormeur perd en moyenne 30 cl de transpiration par nuit.

credit photo @carol_ananas du blog pasdesaladeentrenous.com

credit photo @paulettedittout du blog pasdesaladeentrenous.com