Santé

La députée fédérale et vice-présidente de la commission de la Santé, Eliane Tillieux (PS), juge inacceptable que le gouvernement se soit abstenu lors du vote du budget des soins de santé par le Conseil général de l'Inami. Interrogée mardi matin sur Bel-RTL, elle a reproché à la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) d'avoir fait beaucoup de cadeaux aux firmes pharmaceutiques et peu pour l'accessibilité des soins. Le budget des soins de santé 2020 n'a pas été approuvé lundi matin par le Conseil général de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami). Le gouvernement s'est "abstenu" lors du vote. "Le patient est au cœur de nos soins de santé. Cela doit également se ressentir dans le budget, et ce n'était pas suffisamment le cas ici: presque tous les nouveaux investissements iraient aux structures et aux établissements de soins, presque aucun au patient lui-même", avait aussitôt justifié la ministre Maggie De Block (Open Vld).

Pour Eliane Tillieux, l'abstention du gouvernement a empêché l'adoption d'un budget des soins de santé et "met gravement en danger la situation des honoraires médicaux. C'est inacceptable de la part d'une ministre. Entendre dire que le patient n'est pas au coeur de cet accord est totalement faux. Il y a un dépassement constant au niveau du secteur pharmaceutique, auquel Maggie De Block a fait beaucoup de cadeaux alors qu'elle a fait peu pour l'accessibilité de soins".


Pour Mme Tillieux, "avec deux milliards d'économies en soins de santé, c'est assez. Il faut augmenter la norme de croissance. Les citoyens attendent des soins de santé de qualité et accessibles. Il y a un accord unanime des acteurs de terrain", a-t-elle encore déclaré.