Marc Van Ranst a réagi hier/mercredi sur Twitter à un édito de Patrick Cohen qui mettait en avant la responsabilité des "rassuristes". Sur France 5, le chroniqueur de C à vous accusait certains experts d'avoir affirmé à plusieurs reprises qu'il n'y aurait pas de deuxième vague, de s'être "trompé sur tout" et d'avoir "exercé un travail de sape". 

"Ici aussi, en Belgique, nous avons perdu un temps précieux à cause de ceux qui refusaient de croire en une seconde vague", a commenté le virologue de la KUL. "Ils ont décrit les virologues comme des semeurs de panique. Les virologues avaient raison et ils avaient tort", a-t-il expliqué. 

S'il est d'accord avec le chroniqueur sur le fond, Marc Van Ranst recommande tout de même de "passer à autre chose". Et, on le devine, de se porter sur la meilleure manière de faire baisser les derniers chiffres alarmants de l'épidémie en Belgique.