Il rappelle dès lors quels masques protègent efficacement contre le coronavirus dans un communiqué publié jeudi. Outre les masques chirurgicaux et les masques FFP2/FFP3, le SPF Économie dresse la liste des masques à employer.

Parmi les masques efficaces, le SPF Économie cite les masques rectangulaires à plis jetables, le plus fréquemment disponibles en bleu et les masques en tissu. Il distingue ceux-ci en quatre catégories : les masques dit "community" produits selon plusieurs critères par une chaîne de magasins ou un club sportif ; les masques "faits maison" pour autant qu'ils soient fabriqués selon les recommandations du SPF Santé publique ; les masques offerts par le gouvernement fédéral à chaque citoyen belge et distribués par les pharmacies ; et les écharpes et foulards pour autant que la bouche et le nez soient couverts par au moins deux couches de tissu. Ces derniers ne sont autorisés que si vous n'avez pas de masque buccal à disposition, souligne le service public.

L'écran facial recouvrant totalement le visage est uniquement autorisé si le port du masque buccal est impossible pour raisons médicales, car celui-ci ne retient pas complètement les gouttelettes d'eau.

Les masques avec un ou deux évents (aérations) sur le côté ne protègent quant à eux que le porteur et laissent passer l'air expiré et donc également les éventuelles particules virales du porteur, explique le SPF.

Sont également déconseillés, les masques buccaux en plastique car ils ne protègent pas suffisamment s'ils sont ouverts sur les côtés. Les versions en tissu avec une partie en plastique devant la bouche et qui couvrent correctement le nez et la bouche sont, en revanche, adaptées. Enfin, les écrans buccaux en plastique reposant sur le nez ou le menton sont insuffisants. Complètement ouverts sur les côtés, ils ne protègent ni le porteur ni les autres, insiste le SPF.