Santé Avec le retour de la grisaille et du froid, la soupe est la bienvenue. Comment faire aimer ce plat très automnal et hivernal aux enfants ?

La soupe et les enfants, c'est une grande histoire. Lorsqu'elle arrive sur la table, certaines têtes blondes ont un peu moins faim. "La soupe est souvent associée à la contrainte. On oblige souvent l'enfant à la terminer. Elle doit être donnée dans un contexte positif. Dernièrement, ma fille m'a dit : j'adore faire du vélo quand il fait un peu froid puis revenir à la maison pour manger une bonne soupe" racontre Gisèle Gual, diététicienne nutritionniste à Linkebeek. La grande histoire peut se transformer en belle histoire.

Pour ce faire, il existe des petites ruses. "Le premier conseil que je peux donner, c'est de ne pas en mettre trop dans l'assiette. L'estomac d'un enfant de 6 ans est petit. La soupe le remplit très vite. On évite de la verser dans un gigantesque bol. L'enfant peut être vite rebuté. Le mieux, c'est qu'il choississe lui-même la quantité qu'il souhaite manger". Les parents doivent favoriser des plus petits contenants comme des tasses à café ou une tasse que l'enfant affectionne. "La soupe est alors associée à un objet que l'enfant aime bien. L'expérience sera plus agréable".

Epices et vermicelles

Des recettes sont-elles à recommander plus que d'autres ? "Non, il n'y a pas de recette idéale" avance Gisèle Gual. "Les soupes doivent être cuisinées avant tout en fonction de ce que l'enfant aime et de manière ludique". Faire participer les enfants à la préparation de la soupe est donc une bonne idée."L'enfant voit ce qu'il y a dedans. Cela va aiguiser sa curiosité et lui donner envie de manger ce qu'il a cuisiné. A l'approche d'Halloween, pourquoi pas cuisiner avec lui du potiron avec des oignons et des carottes ?". 

Pour rendre cette préparation toujours plus ludique, des vermicelles en forme de lettres ou d'étoiles peuvent être ajoutées. Les épices ne doivent pas être oubliées. "Le potiron peut aussi être mélangé avec de la coriandre et un peu de crème, c'est un délice".

Une soupe passe par des légumes frais de qualité. Il y a ceux du marché, mais pas que. "Les légumes surgelés peuvent être utilisés pour la soupe. Ils sont congelés dès la récolte. Les vitamines sont ainsi conservées, mais attention, il faut que les légumes soient bruts, sans crème comme cela peut-être le cas pour les carottes et les épinards". Et les soupes en brique ? "Elles contiennent du sucre, du dextrose plus précisément. Mais surtout, elles sont riches en sel. Elles ne sont pas interdites, mais si on peut les éviter, c'est mieux. Il n'y a rien de meilleur qu'une bonne soupe faite maison".