Vous ne rêvez pas, les jeux vidéo peuvent servir aux scientifiques. Les promoteurs d'une étude très sérieuse se sont servis du jeu d’arcade mythique pour mieux comprendre la prédation chez les micro-organismes.

Pour mieux observer les réactions d’un organisme unicellulaire pris entre la vie à la mort, des chercheurs norvégiens ont créé un labyrinthe composé de liquides nutritifs inspiré du jeu Pac-Man. À la manière du légendaire bonhomme jaune et des petits fantômes qui cherchent à le manger, les chercheurs ont placé la bactérie nommée euglena et les prédateurs multicellulaires appelés rotifers dans un même environnement clos, d’un millimètre à peine. Puis ils se sont amusés à regarder tout ce petit monde au microscope.

Non content d’avoir pu avancer sur leurs recherches, les membres de l’University College of Southeast Norway ont surtout mis un sacré coup de projecteur sur leur travail auprès du public. L’équipe à l’origine du projet « Mickoskopisk Pacman » pense déjà à utiliser d’autres jeux pour de futurs travaux.

La vulgarisation scientifique n’a jamais été aussi ludique !