15 % de la population est allergique au pollen d’arbre et un Belge sur quatre souffre du rhume des foins.

Sortez les mouchoirs, la saison des allergies a démarré en trombe ! Le vent est chargé de pollen de bouleau (celui qui touche le plus de monde) : la concentration a atteint en début de semaine 1.580 grains par m3 d’air à Bruxelles. "C’est une concentration élevée. La plupart des personnes allergiques ressentent déjà des symptômes à partir de 80 grammes par m³", indique Lucie Hoebeke, collaboratrice scientifique à l’Institut scientifique de santé publique (ISP).

La Région wallonne est autant concernée que la capitale. "Le beau temps favorise la dispersion du pollen dans l’air. Il y en a actuellement partout : en ville et en milieu rural. Comme il n’y a pas de pluie annoncée dans les prochains jours, les concentrations vont rester très élevées", poursuit l’experte.

Le pollen d’arbre affecte 15 % de la population. Une allergie saisonnière peut se déclencher à tout âge et il n’existe pas de groupes à risque particuliers, indique l’ISP.

Les symptômes sont particulièrement désagréables, parfois même handicapants : éternuements à répétition, démangeaisons, larmoiements, rougeurs aux yeux ou encore sinus emcombrés. L’allergie au pollen du bouleau s’étend en général jusqu’au début du mois de mai.

La saison des allergies n’est pas pour autant terminée. Loin de là ! Dans le courant du mois de juin, le pollen de graminées va envahir notre air ambiant. Autrement dit, les personnes souffrant du rhume des foins vont déguster. Pas moins de 25 % des Belges - soit un habitant sur quatre - sont concernés.

Pour connaître la présence des allergènes dans l’air, les périodes et zones à haut risque, consultez Airallergy.be. Il s’agit du seul réseau officiel de surveillance en Belgique.

© dr

Conseils pour limiter les désagréments

Vous souffrez de symptômes liés à l’allergie au pollen ? Voici une sélection des conseils de l’ISP pour limiter les désagréments:

- Évitez les efforts et les activités de plein air (sport, efforts physiques). De même, ne faites pas sécher votre linge à l’extérieur.

- Portez des lunettes afin de limiter le contact entre les yeux et l’allergène.

- Douchez-vous et lavez vos cheveux avant d’aller vous coucher, afin de vous débarrasser au mieux de l’allergène.

- Gardez les fenêtres fermées lors de vos déplacements en voiture.

- Consultez régulièrement le site internet www.airallergy.be afin de rester informé sur l’évolution de la saison pollinique en Belgique.

- Si les symptômes sont trop désagréables, consultez un médecin. Il devrait vous prescrire des médicaments tels que des antihistaminiques ou des corticoïdes afin de diminuer les symptômes.

Pour les personnes les plus affectées, un traitement de désensibilisation peut aussi être envisagé. Attention, il s’agit d’un traitement long qui ne prend pas effet directement. Le principe consiste à injecter des doses de l’allergène, afin de rendre le patient progressivement plus tolérant à celui-ci.