Qui de mieux qu’Yves Van Laethem pour délivrer quelques conseils pratiques pour se retrouver en terrasse dès ce week-end, sans risquer de se faire contaminer. Car même en extérieur et avec sa bulle, les risques ne sont pas nuls et il est possible selon le virologue de rester "élégant et responsable", tout en profitant de ce premier déconfinement de l’Horeca. "On parle beaucoup des micro-aérosols mais il ne faut pas oublier que les contaminations peuvent aussi se produire via nos postillons. C’est d’ailleurs la voie de transmission classique. Ainsi, quand on parle fort à moins d’1,50 mètre, les risques sont réels et il faut veiller à respecter certains principes de base."

S’il est autorisé de se rendre à l’intérieur pour payer, aller aux toilettes ou traverser la salle qui conduit à une terrasse à l’arrière, le tout sans oublier son masque, le porte-parole interfédéral de crise ajoute quelques éléments. "Tout d’abord, il faut favoriser les personnes de sa bulle et si une personne à risques n’est pas vaccinée, alors elle ne doit pas être en face de vous. De plus, il est conseillé de remettre son masque quand on attend son plat ou quand on discute."

Si la deuxième recommandation semble moins évidente à suivre, elle serait selon lui un bon moyen de limiter l’impact des potentiels "super propagateurs". "C’est pour cela que tant pour les cafetiers que pour les clients, il faut veiller à ce que les gens ne se laissent pas aller à de trop grands discours, des chants ou autre, cela peut augmenter les risques de contaminations. Il faut donc tenter de rester modéré dans son expression."

"Un test négatif ne signifie pas baisser la garde"

Quant à l’hygiène, il ne faut pas oublier les règles de base. "Pour le personnel comme le public, il faut veiller à bien se laver les mains et ne pas parler trop près d’une personne à risque qui ne serait pas vaccinée. Concernant les autotests, c’est plus sage d’en faire un avant si on veut être rassuré mais il ne faut pas pour autant embrasser tous ses amis s’il est négatif."

Au niveau de l’ambiance générale, le virologue pense également aux décibels (voir ci-contre). "Les tenants de bars doivent veiller à ne pas mettre la musique trop forte car on se met à parler plus fort et les risques sont plus grands avec les postillons. Les terrasses ne doivent pas devenir des zones de concert. Une ambiance plus calme est conseillée sans devoir forcer la voix."

Pour Yves Van Laethem, le retour en terrasse se fera d’ailleurs à la Villa du Hautsart ce samedi midi à Melin, “et j’ai hâte d’y être”, confie-t-il.