Un rhume ?

 Trois solutions pour mieux respirer. Des centaines d’espèces de virus sont en jeu, ce qui explique que l’on peut en attraper plusieurs. Nez qui coule en fontaine, nez bouché, sécrétions profuses, toux sèche puis grasse, il est facilement reconnaissable !

La menthe poivrée pour déboucher le nez. En plus du lavage de nez, le soin indispensable quand le nez est encombré, le Dr Morel privilégie l’huile essentielle de menthe poivrée, vasoconstri­ctrice mais dépourvue des inconvénients de l’éphédrine. “Une goutte en inhalation dans un bol d’eau chaude, trois fois par jour, le temps du gros de la congestion nasale. “Une alternative nomade : un mouchoir que l’on imprègne d’un mélange tout prêt.

Le bouleau pour tarir les écoulements. “Les bourgeons de bouleau pubescent calment le flux d’un écoulement nasal clair, à raison de 5 gouttes toutes les 2 heures.” Deux gouttes chez l’enfant de 3 à 6 ans ; 3 gouttes, de 6 à 9 ans.

Le bouillon-blanc pour apaiser les bronches. La toux sèche précède en général une toux plus grasse, signe d’une résolution prochaine du rhume. Les fleurs jaunes du bouillon-blanc renferment des mucilages mucolytiques, ainsi que des composés anti-inflammatoires et antimicrobiens. “Cette plante peut être utilement associée à un autre mucilage, les fleurs de mauve, et la violette.” La forme tisane est ici parfaite : une pincée de chacune des plantes dans 400 ml d’eau bouillante, on coupe, on couvre et on laisse infuser 15 min. avant de filtrer. À sucrer avec du miel dans lequel on peut ajouter une goutte d’huile essentielle de pin sylvestre si la toux est sèche, d’eucalyptus globuleux si elle est grasse. 3 à 4 prises par jour. Pour les enfants, on prépare la tisane, mais sans les huiles essentielles.

Une grippe ?

Tois recettes pour agir sur tous les fronts. Frissons, courbatures… le diagnostic fait rarement de doute.Le sureau noir pour calmer tous les symptômes. Les baies de sureau noir, qui bloquent la pénétration du virus dans les cellules et stimulent le système immunitaire, agissent sur tous les symptômes. “Une cuillerée à café 4 à 5 fois par jour d’un extrait de plantes fraîches standardisé, ou 200 mg d’un extrait sec 5 fois par jour”, prescrit le Dr Morel.

La reine-des-prés contre les courbatures. Les actifs de ses sommités fleuries se comportent comme une aspirine. “L’extrait de plante ou la tisane sont alors indiqués.” On mélange trois plantes : une petite poignée de reine-des-prés, une de feuilles de bouleau, qui favorise la transpi­ration, une de cassis anti-inflammatoire et antioxydant, dans un 1/2 l d’eau bouillante. On couvre. Infuser 15 min. À boire dans la journée.

L’eucalyptus radié contre la toux sèche. Pour la faire mûrir, on table sur l’huile essentielle d’eucalyptus radié qui fluidifie et facilite l’expectoration, associée à celle de ravintsara, antivirale, qui prévient les complications, en particulier les surinfections bronchiques. Un protocole réservé à l’adulte. On peut prendre 3 fois par jour un cocktail combinant une goutte d’huile essentielle de ravintasara et une goutte d’eucalyptus radié dans une cuillerée de miel.