Santé La pratique est nettement plus répandue à Bruxelles (10 %) et en Wallonie (8 %) qu’en Flandre (5 %).

Les Belges sont de (très) gros consommateurs de médicaments, et d’antidépresseurs et de calmants, en particulier.

Plus de 6 % des Belges avouent conduire au moins une fois par mois sous l’influence de calmants ou de somnifères.

Contrairement aux idées reçues, les jeunes de moins de 35 ans (13 %) et, plus particulièrement, les jeunes hommes (18 %) sont beaucoup plus concernés par cette problématique que les seniors de plus de 55 ans (2 %).

La conduite sous l’influence de ces médicaments est plus répandue à Bruxelles (10 %) et en Wallonie (8 %) qu’en Flandre (5 %).

(...)