"Il faut maintenant surtout s'assurer qu'ils n'augmentent pas trop, ni trop vite", affirme-t-il. Le nombre d'infections au coronavirus et d'hospitalisations a fortement augmenté ces derniers jours. Alors que l'automne approche et que les gens sont de moins en moins motivés à suivre les règles, il semble irréaliste que les chiffres baissent dans un proche avenir. "Ce sera vraiment très difficile", dit M. Van Gucht.

"Il faut maintenant surtout faire en sorte que l'augmentation ne devienne pas trop importante, pour que les hôpitaux puissent encore suivre. Il faut absolument essayer d'éviter un scénario comme à Marseille. Les chiffres doivent se stabiliser, une diminution serait bien, mais cela ne me semble pas réaliste".

Steven Van Gucht souligne une fois de plus l'importance des règles à respecter. "Le virus circule effectivement plus qu'en juin ou juillet. Les mesures actuellement en place ont prouvé leur effet. Mais ce que nous voyons maintenant, c'est que les gens, par exemple, font du sport et adhèrent initialement aux règles. Mais une fois l'activité terminée, ils se retrouvent entre amis et oublient ces règles. C'est précisément à ce moment que se produisent les infections. Donc, continuons à maintenir les distances".