Le Covid-19 est responsable de bien des maux : fatigue, fièvre, toux sèche parmi les plus fréquents. Mais il provoque aussi nombre d’autres symptômes qui ont peu à peu été sériés comme la perte du goût et de l’odorat, les éruptions cutanées ou encore des traces violacées comme des engelures sur les doigts de pied et les mains.

Depuis l’été passé, des spécialistes en andrologie et en urologie se sont penchés sur une autre conséquence du virus sur l’humain : les troubles de la fonction érectile. Il semble qu’un certain nombre d’hommes soient touchés de façon prolongée, des mois après avoir contracté la maladie et guéri, par l’absence d’érection ou encore des difficultés à la tenir. Une étude scientifique "Aborder la santé sexuelle et reproductive des hommes à la suite de l’épidémie de Covid-19" menée par l’équipe du docteur Andrea Sansone a mis en avant cette relation fâcheuse : " Le dysfonctionnement érectile (DE) est une conséquence probable du Covid-19 pour les survivants, et compte tenu de la forte transmissibilité de l’infection et des taux de contagion plus élevés chez les hommes âgés, un phénomène inquiétant pour une grande partie des patients affectés. " Surtout que cette même étude évoque également le déficit en testostérone de certains patients atteints du Covid mais sortis de phase aiguë.

Le Dr Gilbert Bou-Jaoudé, médecin sexologue et directeur scientifique des plates-formes www.charles.co et www.mia.co suit de près cette conséquence qui peut être très problématique sur le long terme : " Il a aussi été retrouvé dans le sperme des malades Covid atteints de dysfonction érectile des traces du Sars-Cov-2. On ne sait pas encore si cela peut rendre stérile, comme les oreillons. Des études complémentaires devront être menées. Mais il s’agit de faire le suivi ", argue-t-il.

Comment le Covid peut-il avoir un impact sur l’érection ? Le virus, explique le médecin, attaque les artères. En malmenant la microcirculation artérielle, le Covid provoque des dommages vasculaires dont " dans certains cas, une dysfonction endothéliale, touchant les artères à la surface du cœur. Or, la dysfonction érectile résulte largement d’une mauvaise circulation sanguine ", explique en substance le Dr Gilbert Bou-Jaoudé.

D’ailleurs, les médecins ont pu constater que les facteurs prédisposant à la dysfonction érectile sont les mêmes que les facteurs de risques accrus de Covid : tabagisme, obésité, hypertension et diabète. "Deux médicaments type Viagra ont d’ailleurs une autorisation de mise sur le marché pour hypertension artérielle pulmonaire. Ce qui fait qu’on les utilise pour certains patients hospitalisés pour Covid ", atteste le spécialiste.

Enfin, "il faut souligner aussi que le syndrome post-covid, ou Covid long ruine la libido des hommes… comme des femmes", alerte encore le docteur Gilbert Bou-Jaoudé. "Car si le Covid peut causer des troubles de l’érection, il peut aussi conduire à des troubles de l’excitation féminine, par le même principe : une mauvaise irrigation du clitoris."