Des chercheurs de l'Université de Columbia ont développé un spray nasal qui a été testé sur des furets et un modèle 3D de poumons humains. Le spray nasal, d'après ces premières constations, a empêché les infections à coronavirus avec succès.

Poitn de vue fonctionnement, une combinaison de lipides et de peptides, connue sous le nom de lipopeptide, bloque les protéines clés et empêche le virus de fusionner avec la membrane d'une cellule cible. En plus d'être abordable et de ne pas nécessiter de réfrigération, les chercheurs avancent que cette protection sous forme de spray devrait fonctionner instantanément et durer au moins 24 heures.

Prudence toutefois : des essais cliniques humains doivent être menés avant que le public puisse utiliser ce potentiel outil de plus dans la lutte contre le Covid-19.

Selon l'Université de Columbia, les scientifiques ont l'intention de "passer rapidement" à d'autres tests.