"Depuis les vacances de pâques et même un peu avant, on a assisté à une baisse de 20 à 25% des collectes", confirme jeudi Thomas Paulus, responsable communication du service du sang de la Croix-Rouge. L'ONG est donc à la recherche de donneurs pour reconstituer les réserves. Les stocks de groupes sanguins négatifs sont particulièrement impactés mais si la situation actuelle persiste ou va en s'aggravant une pénurie généralisée n'est pas à exclure. "On ne connaît pas vraiment les raisons de cette diminution des dons, mais on peut supposer que le Covid joue un rôle", explique Thomas Paulus. "Il y a encore 9.000 contaminations au coronavirus par jour à l'heure actuelle, sans compter la recrudescence des cas de grippe. Ça fait que beaucoup de gens sont malades et vont donc éviter de se rendre dans un centre pour donner leur sang."

"Depuis le début de la pandémie de Covid, les collectes sont en dent de scie, elles augmentent, puis diminuent puis augmentent à nouveau, et ainsi de suite", ajoute le porte-parole

Les personnes qui ont contracté la grippe ou le coronavirus peuvent à nouveau donner leur sang après deux semaines sans symptômes. Un don peut-être effectué par une personne majeure jusqu'à quatre fois par an, avec un intervalle d'au moins deux mois entre chaque don. Il existe 17 centres de prélèvement fixes en Wallonie et à Bruxelles. Des collectes itinérantes sans rendez-vous sont également organisées régulièrement. Les personnes désirant obtenir plus d'informations peuvent se rendre sur donneurdesang.be ou contacter la Croix-Rouge au numéro gratuit 0800 92 245.