Santé

Kantify et le laboratoire de l'ULB dédié à l'intelligence artificielle ont mis au point le premier modèle de prédiction de la fibrillation auriculaire, deuxième maladie cardiaque mondiale, rapporte L'Echo mercredi. Après un an de recherche, la start-up et le Laboratoire d'intelligence artificielle de l'Université libre de Bruxelles (IRIDIA) viennent d'annoncer une découverte qui a été reçue avec beaucoup d'intérêt dans la communauté des cardiologues. 

"Nous sommes la première équipe à prédire un épisode de la fibrillation auriculaire au niveau individuel chez les patients, ce qui ouvre la voie à de nouveaux protocoles de traitement", explique Hugues Bersini, directeur de l'IRIDIA.

Ils arrivent désormais à prédire l'incident dans les 30 secondes précédant l'épisode de fibrillation avec une précision dépassant les 80%.

Trouver un partenaire industriel et renforcer les liens avec la communauté médicale constituent les prochaines étapes clés pour cette découverte. "Ici nous sommes encore au stade de la prédiction, il faut que cela devienne de la prévention pour aider concrètement les patients", explique Ségolène Martin CEO de Kantify, qui souligne que l'algorithme est "une première mondiale".