La vaccination entraîne son lot de cas indésirables. Si certaines personnes s'en sortent sans aucun symptôme, d'autres vont présenter des effets secondaires tout à fait normaux mais dont ils se seraient bien passés. Etat grippal, douleurs au bras ou aux articulations voire vomissements... Les vaccinés qui ont souffert après la première dose pensent évidemment déjà à ce qui les attend lors de la seconde injection. Doivent-ils craindre que les mêmes effets ne se reproduisent?

Eric Muraille, biologiste et immunologiste à l’ULB, reconnaît que la documentation manque à ce sujet mais il se veut plutôt optimiste.

"Je pourrais vous répondre pour des vaccins classiques adjuvantés, c'est-à-dire les vaccins les plus classiques qui ont été donnés ces 20 dernières années", explique le spécialiste. "Pour ces vaccins-là, en général, l'inflammation est liée à l'adjuvant. Et en général, la deuxième dose contient moins d'adjuvants. Donc pour ces vaccins-là, les effets secondaires lors de la deuxième dose sont nettement moindres, voire totalement inexistants. Dans le cas des vaccins Covid par contre, je n'en sais rien et quand j'ai pris connaissance des papiers sur des études cliniques, ils concernaient tous les effets secondaires liés à la première injection. Je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu sur la deuxième injection, ou alors cela m'a échappé. Mais je n'ai rien vu en tout cas dans la littérature qui disait qu'avec ces vaccins-là, il y avait un risque d'effets plus importants lors de la deuxième dose. Après je n'ai peut-être pas lu toute la documentation à ce sujet, et on manque peut-être encore de recul, mais si on avait constaté un effet plus important lors de la deuxième dose, je pense qu'il aurait déjà été largement communiqué. On peut donc exclure cela."