Santé Pendant plus de quinze jours, cette dame a vécu un enfer sans en trouver la cause.

Une quarantenaire, qui a préféré rester anonyme, s'est rendue dans quatre établissements hospitaliers différents pour se plaindre de douleurs à la gorge et des difficultés à avaler, ne sachant pas d'où venait son mal.

Après un examen de son larynx, des prescriptions de différents antidouleurs et autres scanners, la dame a subi une endoscopie de l'œsophage, grâce à laquelle les médecins ont constaté la présence d'une plaquette de médicaments. Celle-ci est restée coincée pendant 17 jours.

© British Medical Journal
Selon les auteurs de l'article scientifique évoquant cette histoire, paru dans le British Medical Journal, la présence d'un corps étranger dans l’œsophage est dangereux et peut même être létal.