Si certains doutent encore de la dangerosité du Covid-19, les images diffusées par l'hôpital universitaire George Washington risquent de les convaincre.

Les chercheurs américains ont mis au point une modélisation de deux poumons d'un patient atteint du coronavirus. Pour réaliser cette illustration de ce que provoque la maladie au système pulmonaire, l'équipe s'est basée sur le scanner thoracique d'un patient. L'homme, âgé de presque 60 ans, se trouvait aux soins intensifs, sous respirateur. Ils ont ensuite converti les données médicales en images 3D grâce au logiciel Surgical Theater.



Le résultat est frappant. La vidéo montre qu'une grande partie du tissu pulmonaire est endommagée (ce qui apparaît en vert jaunâtre sur les images). "Il y a un tel contraste entre le poumon anormal infecté et le tissu pulmonaire sain adjacent. Ce n'est pas concentré sur une seule partie des poumons mais bien diffus sur les deux. Il n'y a pas besoin d'être un docteur pour comprendre ces images", atteste le docteur Keith Mortman, chef de la Chirurgie Thoracique à l'hôpital George Washington.

Le médecin espère ainsi que le grand public "prendra la mesure des dégâts que le coronavirus occasionne". "Quand cette inflammation se réduit, elle laisse des cicatrices sur les poumons et crée des dégâts à long terme. Cela peut détériorer les capacités d'un patient à respirer dans le futur", alerte le docteur américain.